fbpx Skip to main content
Le ministère de l’Éducation nationale, l’Office français de la biodiversité et l’Agence française de développement publient un kit à destination des professeurs en collèges et lycées pour sensibiliser les élèves à la protection de la biodiversité à travers des exercices de négociation.

Et si le jeu de rôle était un outil efficace pour sensibiliser les citoyens de demain à l’importance d’agir pour préserver la biodiversité? C’est le pari que font le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, l’Office français de la biodiversité (OFB) et l’Agence française de développement (AFD) en publiant un kit pédagogique à l’adresse des enseignants en collèges et lycées pour les aider à organiser avec leurs élèves des simulations de négociations internationales sur la biodiversité.

Pour mettre en lumière cette publication, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, s’est rendu lundi 11 janvier au lycée de l’Harteloire, à Brest, à la rencontre d’élèves de seconde qui ont pu s’essayer en avant-première à cet exercice de négociation.

lusieurs grands rendez-vous internationaux visant à amplifier la mobilisation en faveur de la biodiversité sont prévus en 2021: le sommet One Planet ce lundi 11 janvier à Paris, la 15e Conférence des parties (COP15) de la Convention sur la diversité biologique, du 17 au 30 mai à Kunming (Chine), ainsi que le congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), du 3 au 11 septembre à Marseille.

Autant d’occasions pour la communauté éducative de sensibiliser les élèves aux enjeux liés à la biodiversité et de leur faire découvrir des moyens de s’engager, à travers des jeux de négociations internationales proposés dans le kit «Simulation de négociation en faveur de la biodiversité».

Incarner la France ou le WWF

Les élèves pourront choisir d’y incarner l’un des 23acteurs présentés afin de se familiariser avec le positionnement de chacun: des États comme la France ou l’Afrique du Sud, des institutions internationales comme le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), des ONG (WWF) ou des entreprises (Nestlé, Blackrock…). Ils pourront aussi s’informer sur les thématiques de la biodiversité et de la négociation grâce à 6fiches ressources, et découvrir 13 projets mis en œuvre sur le terrain pour préserver les écosystèmes, dont certains ont reçu un soutien financier de l’AFD.

« On a fait en sorte d’apporter de la matière aux élèves pour comprendre les motivations des acteurs et les étapes clés d’une négociation internationale », explique Stéphanie Beney, chargée des questions de sensibilisation et d’éducation à l’AFD, qui a contribué à la création du kit. «Ils pourront vivre une expérience pédagogique innovante qui va leur permettre d’acquérir des connaissances sur la biodiversité, en particulier sur des problématiques dans certains pays dont ils ont peu entendu parler, et de développer des compétences telles que la coopération et l’argumentation.»

Ce livret pédagogique, conçu en collaboration avec l’association Landestini, se décline en cinq étapes, à réaliser en partie ou en totalité, en y consacrant quelques heures ou un semestre entier. Il est aussi possible de faire participer plusieurs établissements scolaires au même exercice.

Multiplier les exercices d’ici la COP15

L’ambition portée par le ministère de l’Éducation nationale, l’OFB et l’AFD est de multiplier ces exercices de simulation de négociation avec des élèves d’ici la COP15. Pour accompagner cette dynamique, les enseignants auront bientôt la possibilité de suivre une formation afin de maîtriser tous les ressorts de ces exercices.

« Pour l’AFD, l’enjeu est d’attirer l’attention sur la situation dans les pays en développement, où la défense de la biodiversité et l’exploitation des ressources entrent parfois en conflit», observe Stéphanie Beney. Ce kit pédagogique rappelle, s’il en est encore besoin, que dans tous les territoires chaque action compte.